Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Guide Du Cool

Le Guide Du Cool

Des Infos, des articles, de l'amour et c'est déjà du boulot

Pourquoi les hipsters portent un bonnet en plein été ?

Publié par vincentestformidable sur 26 Juin 2013, 11:08am

Catégories : #mode, #fashion, #bonnet, #question, #hipster, #lol

Franchement, on n’en sait rien, mais pas pour les mêmes raisons qu’un docker de Rotterdam…

 

                                           

                      "Mon bonnet bleu, c'est un peu le couvercle de mon âme, tu vois?"

 

En ce beau mardi soir de juin, j’ai reçu de la part de plusieurs de mes amis facebook un test assez drôle que je souhaitais vous montrer :

 

 

 

 

Il va sans dire qu’en ce qui me concerne, le test a vite tourné court. Je porte un petit bonnet bleu sur mon crâne presque chaque jour que Dieu fait. En plus de ma passion pour des mouvements musicaux obscurs et pour les expériences mystiques,  il m’est apparu que je pouvais prétendre à ce socio-type hybride et dénaturé qu’on appelle encore, en l’an de grâce 2013, hipster.

Sur le terme « hipster », je ne m’étendrai pas plus avant. Mes lecteurs n’ont aucune excuse valable pour ne pas connaitre ce mot, à part si il s’agit : 

-de gens qui ont récemment passé sept ans dans une station polaire, et dans ce cas : respect !

-de ma mère et par conséquent je ne saurais évidemment lui reprocher sa méconnaissance de mes références vaseuses (merci pour la bouffe lundi soir, c’était très bon!).

Pour les derniers tristes sires qui souhaiteraient des précisions, voici un article du Gorafi qui vous embrouillera l’esprit plus qu’autre chose :http://www.legorafi.fr/2013/06/06/jugee-trop-mainstream-la-premiere-hipster-pride-parisienne-menacee-dannulation/

 

Donc, pourquoi ce putain de bonnet arboré qu’il pleuve ou qu’il fasse beau, dans les bars à smoothie ou les concerts de freejazz-minimal-hardcore ?

Je vous propose une réponse issue de mon expérience personnelle. J’ai toujours adoré porter des couvre-chefs pour des raisons esthétiques. En 2010, je portais déjà des casquettes de truck driver car je jouais du country-folk dans un groupe composé de moi-même. C’était une période exaltante de ma vie où j’ai beaucoup appris sur la dégustation de bière tiède (et gratuite) et sur le fait de se prendre pour un vieux fermier texan alors que j’étais un minot de fac de droit…

Le temps s’est écoulé, ma carrière a su resté confidentielle, et mon destin m’a dirigé vers le journalisme. Dans l’école que j’ai fréquenté cette année, nous avons créé un magazine pour lequel un DA (Artistic Director : çà va mieux en le disant) a été engagé durant deux semaines. Coup de foudre intellectuel immédiat des deux côtés : il nous semblait qu’enfin deux hipsters d’âge différents se rencontraient pour régner sur le monde, chevauchant fièrement leur vélo à pignon fixe dans cette ville de province trop petite pour nous.

Un beau soir, il laissa choir son inénarrable bonnet bleu qu’il portait quotidiennement, peut être pour cacher la rotondité de son crâne que les cheveux avaient déserté depuis longtemps. Reparti pour de nouvelles aventures, il m’abandonna à mon sort en me léguant cette étoffe divine, avec ce conseil précieux :" Tu as raison de le porter mais NE LE LAVE PAS : toute mon expérience de vieux hipster réside dans la saleté de ses plis immondes."

C’est pourquoi je revêts sans relâche ce bonnet qui me donne vaguement l’air con, ou d’un courageux pionner de cette mode estivale.

C’est émouvant, me direz-vous, mais pourquoi le bonnet quand il fait 21°C ?

Euh je sais pas :

1) Pour cacher un cuir chevelu clairsemé

On le ne rappellera jamais assez, le hipster est un être humain comme les autres. La chute des cheveux le guette autant que les impôts et le subterfuge du bonnet ne fait que masquer l’évidence. Par contre, pas d’explication rationnelle pour les hipsters femelles qui se trainent leur Carhartt en plein cagnard, mais comparé à leurs leggings kaki, cela reste de l’ordre du détail.

    

(On a retrouvé la schtroumfette de Barbade!)

2) Pour entretenir ses cheveux gras

En effet, le hipster a toujours cru bon de se complaire dans une illusion de manque d’hygiène qui le rend « plus proche du peuple ». Il se doit de garder l’image d’un baroudeur toujours sur le qui-vive . Dans cette démarche, le bonnet est donc l’accessoire tendance. Portez-le donc encore et toujours. C’est gras, çà sent pas bon et c’est l’idéal pour trainer ses pompes dans une cave de Berlin ou d’ailleurs ou pour choper de la MD dans le 18ème !

3) Parce que c’est « super anachronique, tu vois ? »

Auparavant dévolu aux individus exerçants des professions viriles (dockers, bikers, tous les –ers qui impliquent du poil au menton) et aux rastas, le port du bonnet s’est donc étendu à cette population avide de reconnaissance identitaire que sont les hipsters. Le fait qu’ils le portent en été revêt une dimension ontologique qui me laisse perplexe…

Je terminerai donc ce billet avec :

-l’amer regret de n’avoir pas pu répondre avec précision à la question-titre et d’avoir laissé ma mère dans la perplexité.

-la relative satisfaction d’avoir pu placer le mot « ontologique » dans ce billet. Parce que oui, je trouve que ça sonne bien même si je ne l’ai jamais compris.

 

Vive les bonnets!

Vive cet été pourri!

Vive vous!

Vincentestformidable

 

Commenter cet article

coiffeur barbier bordeaux 27/12/2016 15:27

Ah ah ah j'adore cet article ! Il est vraiment top :)

I. 27/06/2013 10:59

Tu pourras porter ton bonnet en toute impunité cet été --> http://in.reuters.com/article/2013/06/26/europe-weather-wsi-idINDEE95P06K20130626
PS: encore un rire réprimé, je pense que ça me donne une drôle de tête en plus, je ne te remercie pas

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents